Lifestyle

Brasser sa bière avec le kit Brooklyn Brew shop

Mon copain a fêté son anniversaire au mois de juin et je lui ai offert un kit pour fabriquer sa propre bière de la marque Brooklyn Brew shop. Du coup, une petite review s’impose ! A la base, je souhaitais prendre le kit pour fabriquer du cidre parce qu’il avait essayé d’en faire lui-même, mais ce fût un fail monumental. Comme il ne faut jamais abandonner (petit moment philosophique), je me suis dit qu’il était mieux de commencer via un kit. Je n’ai pas trouvé le kit pour le cidre en Suisse, alors je me suis rabattue sur celui pour faire de la bière noire: Black IPA.

Brookly brew shop – bière noire

 

Le Kit

Pour commencer, vous pouvez commander le kit chez cadeauxfolies ou le trouver à Manor, mais il me semble que le choix est plus restreint. Voici de quoi se compose le kit:

  • Une dame-jeanne
  • Un bouchon pour la dame-jeanne
  • Un tuyau
  • Un barboteur
  • Un thermomètre
  • De la levure (yeast)
  • Un sachet de céréales
  • Du houblon (Columbus Hops + Centennial Hops)
  • Un sachet de poudre pour stériliser les ustensiles

Je trouve le kit très bien fourni, il ne manque rien, même le thermomètre y est. C’est agréable d’avoir tout ce dont on a besoin à l’intérieur et de ne rien avoir à acheter en plus.

A savoir, la marque est américaine et le packaging ainsi que les instructions sont en anglais. Je vous ai mis les instructions détaillées en français ci-dessous. Les photos ne sont pas très glamour, mais je pense que pour expliquer ça devrait aller 🙂

Brooklyn Brew shop black IPABrooklyn Brew shop – ContenuSachet de malt, houblon et cérale

 

On brasse notre bière !

Ce qu’il vous faut:

2 casseroles de 5 litres
1 gros récipient
une spatule
une grande passoire
un grand seau
Des bouteilles (une dizaine)

 

Etape 1: On nettoie !

Dans le kit, on reçoit un sachet de désinfectant (sanitizer) pour nettoyer tous les ustensiles. Il suffit de disperser la moitié de celui-ci dans 3,7 litres d’eau (garder-le reste du sachet pour les bouteilles). Nettoyez le tout, rincer à l’eau et laisser sécher à l’air. Si vous séchez avec un linge, vous aurez fait tout ça pour rien et ce serait dommage.

Il est important de bien nettoyer le matériel, sinon la bière risque d’être mauvaise et à mon avis, il y a des chances que ça moisisse :/

 

Etape 2: The mash

La deuxième étape consiste à faire chauffer/macérer les céréales dans de l’eau chaude. Le but est d’extraire le sucre des céréales. Pour ce faire, il vous faudra une casserole de 5 litres. Remplissez-là avec 2.4 litres d’eau. Puis, faîtes-la chauffer jusqu’à 71°C (160°F). Une fois ce point atteint, versez les céréales à l’intérieur. La température est censée redescendre à 66° (150°F). Si l’eau reste trop chaude, ajoutez de l’eau froide.

Maintenant, il vous faudra faire cuire la mixture pendant 60 minutes, en remuant et bougeant le thermomètre pour vérifier que vous maintenez la tempérante à 66°C (155°F).

Un peu avant la fin de cuisson des céréales, dans une deuxième casserole, faîtes chauffer 3.8 litres d’eau à 77°C (170°F)

The mash

 

Etape 3: The sparge

Après les 60 minutes de cuisson, sortez les deux casseroles du feu.

Lors de cette étape, nous allons séparer les céréales du jus. Prenez un grand récipient et placez au-dessus une passoire. Vous allez filtrer le contenu de la casserole contenant les céréales dans ce récipient pour obtenir un concentré de bière. Ensuite, il vous faudra prendre une tasse et verser l’intégralité de l’eau de la seconde casserole à travers le filtre (qui contient toujours les céréales) petit à petit. Une fois que vous avez terminé, il vous faut répéter cette opération une deuxième fois pour transvaser et filtrer à nouveau le liquide dans la grande casserole.

Bon, comme vous pouvez le voir, on a un peu fait les cochons et on en a mis partout, donc faites attention 🙂

The sparge

 

Etape 4: The boil

Cette étape consiste à faire bouillir le liquide / la mixture pendant à nouveau 60 minutes. Faîtes chauffer votre casserole jusqu’à obtenir une légère ébullition. Une fine couche de « mousse » va se créer sur le dessus. Lorsque vous avez obtenu votre ébullition (légère / petites bulles), ajoutez 1/4 de Columbus Hops et lancer un chrono. Après 30 minutes, ajoutez à nouveau 1/4 de Columbus Hops. Après 50 minutes, ajoutez 1/4 de Columbus Hops et 1/2 Centennial Hops. Finalement, à la fin des 60 minutes ajoutez le reste des deux sachets et sortez la casserole du feu.

The boil – houblon

 

Etapes 5: Fermentation

Prenez votre sot et remplissez-le de glaçon et d’eau glacée. Mettez votre casserole à l’intérieur de la « bassine » et attendez que la température redescende à 21°C (71°F).

Ensuite, prenez la dame-jeanne et placez un entonnoir au-dessus. Il vous faudra vider votre bière à l’intérieur jusqu’à l’inscription « one gallon ». Ajoutez le sachet « yeast » et mélangez. La levure permet d’oxygéner la bière.

Refermez la dame-jeanne et placez le tube du sommet à un bol rempli de désinfectant. Laissez fermenter 3 jours dans un endroit frais et à l’abri de la lumière (une cave par exemple). Au bout des 3 jours, retirez le tuyau et installez le barboteur en le remplissant jusqu’à la ligne avec du désinfectant et retour à la cave pour deux semaines !

Dame-jeanneFermentation

 

Etapes 6: Embouteillage

Après deux semaines de fermentation, vous allez enfin pouvoir embouteiller votre bière. En Suisse, vous pouvez acheter des bouteilles avec fermeture sans capsules chez Bières Artisanales. On pensait vraiment que ça allait nous coûter cher, mais finalement le pack de 20 bouteilles de 33cl était 28 CHF. Je trouve le prix très correct sachant qu’on pourra les réutiliser.

Revenons-en à l’embouteillage. Première étape, désinfectez vos bouteilles et laissez-les sécher à l’air. Ensuite, il vous faudra prendre votre dame-jeanne, insérer le tuyau mou dans le trou et créer un système de vide d’air à l’aide de la pincette pour faire couler la bière dans vos bouteilles. Il vous suffira de fermer la pincette lorsque la bouteille est pleine et rouvrir lorsque la nouvelle est dans le tuyau. Vous voyez ? Sinon, il y a plusieurs personnes qui présente le système sur Youtube.

Personnellement, c’était un peu l’anarchie. Au-début, on a galéré à faire le système de vide d’air et quand on a réussi, on en a mis partout. Bref, on a rempli 10 bouteilles + 1 flaque qui aurait surement pu en faire une de plus si vous êtes plus habile 🙂 Après cela, laissez à nouveau reposer 2 semaines dans une cave. Soit dit en passant, on a goûté quelques gorgées de la bière et elle avait le goût de vieille bière du lendemain. Vous savez quand elle est tiède et plus très gazeuse, donc on va attendre encore un peu !

EmbouteillageEmbouteillage, système de vide d'air

 

Résultat final ?

Après les deux semaines d’attente au frigo, on a pu goûté la bière est… FAIL ! Malheureusement, elle n’était pas du tout gazeuse et sentait bizarre (la bière du lendemain)… Alors oui, certes, une bière noire n’est pas très gazeuse, mais en versant, il n’y a même pas de mousse. Plutôt mauvaise signe. On pourrait presque croire que c’est un verre de Coca-Cola. Mon copain goûte et là, on découvre qu’elle a un goût de vieilles céréales. Qu’est-ce qu’on a bien pu loupé ? Surement un problème avec la levure, peut-être qu’on a mal mélangé ? Pourtant, il me semblait qu’on avait bien suivi toutes les instructions. Je vous avoue qu’on reste perplexe. Peut-être aurait-on dû commencer par un bière blanche ou blonde ? Je ne sais pas. Est-ce que vous avez déjà testé ce kit ?

Bière noire – Résultat finalBière noire après le temps de pauseBouteille bière artisanale romandeBrookly brew shop – bière noire

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

You Might Also Like...

No Comments

Laisser un commentaire