Les îles Féroé en hiver

Les îles Féroé sont un archipel qui se situe entre l’Islande, l’Ecosse et la Norvège et font parties du Danemark. C’est une région assez méconnue, très nature qui offre des paysages incroyables. C’est certainement la plus belle destination que l’on ait visité. La saison « touristique » pour y aller est de juin à septembre, car c’est le moment de l’année où les températures sont le plus favorables et il pleut le moins. (Bon n’abusons pas, il fera 15°C haha). C’est aussi la meilleure période pour voir les nombreux oiseaux qui y vivent, dont les fameux macareux. À contre-courant, on a décidé de les découvrir en hiver et on n’est pas déçu!

 

Les îles Féroé en hiver

 

Pourquoi y aller en hiver?

Du coup, pourquoi aller aux îles Féroé en hiver si la saison touristique est en été ? Tout simplement, car il est possible d’y voir des aurores boréales. Spoiler alerte: on n’en a pas vu MAIS, ça ne nous a pas empêché de découvrir la beauté de ces îles. Pour voir les aurores boréales, il faut privilégier les nuits noires (quand il y a la nouvelle lune, par exemple) et il faut avoir de la chance concernant la météo (ciel clair). Ca ne se prévoit pas, donc n’y allez pas uniquement dans ce but-là.

Hormis ça, en hiver, il y a quasi 0 touriste, tous les paysages sont blancs et ça fait rêver. On se sent seul au monde dans des décors dignes de films fantastiques. C’est sûr qu’il ne faut pas être frileux même s’il ne fait pas si froid que ça grâce au gulf stream (rarement en dessous de 0°C).

On y est allé fin février / début mars pour y rester 4 jours. On a choisi cette période, car encore propice pour les aurores boréales et le temps qui s’adoucit augmente les chances d’avoir un ciel clair et les journées sont plus longues pour les randonnées. Comme on n’est pas resté longtemps, on s’est concentré sur la visite de l’île de Vágar et on y retournera pour la suite!

Divers paysages aux iles Féroé et une vache laineuse

 

Notre itinéraire

Sørvágur

On a choisi de loger à Sørvágur, car bien desservi par les bus, proche de l’aéroport et des lieux d’intérêts que l’on souhaitait visiter. C’est un village qui a beaucoup de charme et qui se situe au bord d’un fjord. Si c’était à refaire, on choisirait le même endroit. L’appartement était un petit duplex façon démo Ikea avec un ponton et vue sur le fjord, simple et très beau: Cottages by the Sea. Pour se réveiller en douceur, l’eau du fjord recule le matin et on peut aller marcher sur la plage de sable noire accompagné du chant des oiseaux.

Sorvagur en hiverCottages by the Sea à Sorvagur

Leitisvatn

Leitisvatn est le lac que vous voyez en atterrissent à Vagar. Sa particularité est qu’il est à flanc de falaise, ce qui lui donne une impression de « flotter ». Pour faire la randonnée, il vous faut rejoindre le village de Miðvágur. De là, part une randonnée d’environ 1h pour atteindre le sommet. L’entrée est payante: 400 DKK – env. 50CHF pour deux. En hiver, le chemin peut-être recouvert de neige, mais la randonnée reste facilement praticable. Le tout est principalement plat, il y a juste la dernière partie qui grimpe.

Depuis Sørvágur, le bus qui va à l’aéroport s’arrête à Miðvágur.

Leitisvatn en hiverMouton et falaise à Leitisvatn

 

La cascade de Múlafossur

Depuis Sørvágur, on a marché jusqu’à la cascade de Múlafossur. Comptez 3h de marche (terrain principalement plat). Vous traverserez le village de Bøur et de très beaux paysages (utilisé dans la série À la croisée des mondes) pour arriver à Gásadalur. On a croisé des moutons laineux, vache laineuse et plusieurs oiseaux au large. Le long du chemin, vous verrez également les élevages de saumons. D’ailleurs, on en a acheté en magasin et il est très bon.

Depuis Sørvágur, il y a des bus qui y vont, mais on n’a pas trouvé le bon arrêt de bus et finalement, on est parti à pied vu que le temps était propice. À la fin, on est revenu en stop.

Bour îles féroéBour & Gasadalur

Tórshavn

Pour notre dernière journée, ils annonçaient de la pluie. Donc, on a décidé de visiter la capitale des îles Féroé. La ville est jolie, mais c’est très différent de ce qu’on a vu à Vágar en général – plus moderne. Personnellement, on a trouvé plus charmant d’être dans un village que dans la capitale. Cependant, ça reste une jolie ville et on a bien aimé le phare et le quartier de Tinganes. Niveau shopping, je vous conseille d’aller visiter Guðrun & Guðrun qui propose des vêtements en laine design.

Pas trop de photos de cette journée comme il pleuvait beaucoup et qu’on était en stream IRL sur Twitch.

Quartier de Tinganes

 

Infos pratiques pour voyager aux îles Féroé

Vêtements

L’hiver, il peut faire froid, pleuvoir, neiger, grêler et y avoir du vent. Préparez-vous bien. On a opté pour des adidas terrex en gore-tex. Pour randonner dans la neige, c’était top. Par contre, le jour où on était à Tórshavn et qu’il y a eu une tempête, ça n’a pas tenu.

En ce qui concerne les veste, j’ai pris ma veste de ski qui est waterproof et windproof et Alexandre s’est acheté une veste Samsøe Samsøe en gore-tex à Copenhague. Si vous y faites une escale, il y a une boutique Samsøe Samsøe – History qui est un outlet et ça vaut la peine de jeter un coup d’oeil pour de belles pépites. Pour les pulls, on a pris des vêtements en laine, mohair ou matière connue pour être chaude et j’ai ajouté un haut thermique dessous (comme celui-ci).

On a eu de la chance niveau météo, car il a fait beau et chaud (en tout cas, pas beaucoup plus froid qu’en Suisse) donc notre équipement était suffisent. Je dirais vraiment de mettre l’accent sur le windproof et waterproof, car quand il pleut, il pleut vraiment.

Pour le reste, on a pris gant, bonnet, écharpe, etc… que l’on a peu utilisé, mais si ça refroidissait, c’était toujours pratique. Hors vêtements, pensez à prendre une batterie mobile et une lampe torche, on ne sait jamais.

Equipement pour un séjour aux îles Féroé

Transport en commun

Comme d’habitude, nous avons principalement voyagé en bus et à pied. En hiver, ils circulent avec un horaire réduit (peu voir pas de bus le week-end par exemple). Les randonnées sont faciles, l’île est plate, donc parfois on a décidé de rejoindre les lieux d’intérêts à pied. Point à retenir: le temps change vite, donc quand vous êtes à pied, vous pouvez vous retrouver sous la flotte, la neige ou la grêle et il n’y aura certainement pas de bus pour retourner en arrière. Comme l’île est peu visitée l’hiver, il est difficile de faire du stop. Sur une randonnée de 3h, on a croisé 4-5 voitures par exemple. En conclusion, regardez la météo la veille et le matin avant de partir pour savoir les heures les plus propices pour se promener.

Finalement, les arrêts de bus ne sont pas du tout clair. Nous étions à Sørvágur, où il y a plusieurs arrêts de bus et sur aucun, les lignes et horaires sont affichés. Il est donc difficile de savoir quel arrêt pour quelle ligne. À savoir, le bus ne s’arrête pas forcément à l’endroit où il y a l’arrêt de bus. C’est-à-dire qu’il peut s’arrêter la rue derrière, à un carrefour… C’est assez compliqué, je ne vais pas vous mentir. Certainement la destination la plus dure à gérer sans voiture.

Restaurants

En hiver, certains restaurants sont fermés et n’ouvrent que l’été (et ils sont rarement à jour sur Google). Je vous conseille de privilégier un appartement pour pouvoir vous cuisiner des plats. Les restaurants principaux seront à Tórshavn.

Voyager avec son animal de compagnie

Il n’est pas possible de voyager avec son animal de compagnie aux îles Féroé pour préserver la faune et la flore.

Divers paysages aux iles Féroé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © Horeo 2022 • Tous droits réservés.