1 semaine à l’île Maurice (second séjour)

Après 4 ans sans être retourné voir ma famille à cause du COVID, nous sommes enfin retournés à l’île Maurice. Depuis petite, j’y vais régulièrement et il s’agit du second séjour pour Alexandre. On a oscillé entre famille et lieux qu’Alexandre n’avait pas encore visité. Si vous voulez avoir d’avantages de propositions d’activités / lieux à visiter, vous pouvez consulter cet article qui résume notre premier séjour.

On a décidé pour ce second séjour d’axé notre voyage sur la randonnée et un côté plus aventure (et nature) que le premier séjour, qui était très orienté visite des lieux culturels. Malheureusement, on n’a pas pu rester longtemps, uniquement une semaine. Je vous conseille d’y séjourner 2 semaines si c’est votre premier voyage. Nous sommes partis au mois de novembre. À savoir, c’est le début de l’été en novembre et donc, il commence à faire très chaud. Si vous préférez une température plus douce, privilégiez les mois de juillet et août.

1 semaine à l'île Maurice

 

La route du thé (Jour 1)

La route du thé est un parcours touristique qui part de Curepipe et redescend en direction de Chamarel. Le but est de découvrir le thé Bois-Chéri et la rhumerie de Saint Aubin. L’étape 1 est la maison coloniale du Domaine des Aubineaux, mais cela ne nous intéressait pas, donc on est directement passé à l’étape 2.

Les champs de thés de Bois-Chéri

Le thé culte de l’île Maurice est le thé Bois-Chéri à la vanille. Il est généralement servi cuit avec des épices, du sucre et du lait. Je vous ai publié la recette du chaï mauricien sur le blog. À travers la route du thé, vous pouvez visiter l’usine ainsi que les champs de thé. C’est assez impressionnant de voir qu’une bonne partie de la production est encore faite à la main. À la fin de la visite, une dégustation est inclue, sauf pour le thé blanc qui est plus rare.

La rhumerie de Saint Aubin

Alexandre étant fan de rhum, nous sommes retournés à la rhumerie de Saint-Aubin. Ici, pareil, vous pouvez visiter l’usine, puis faire une dégustation de rhum. Si vous n’aimez pas le rhum, il y a également la production de vanille qui est intéressante. Une serre remplie de vanille avec l’explication de la cueillette. C’est également le meilleur endroit pour acheter de la vanille en vrac.

Vous verrez plus bas qu’on a également visité la rhumerie de Chamarel. Si vous devez choisir entre les deux:

Saint Aubin: La serre à Vanille est un must si vous êtes fan de pâtisserie. Au niveau des rhums: les rhums arrangés sont meilleurs qu’à Chamarel selon Alexandre.
Chamarel: La visite est plus belle, car le domaine a été conçu pour le tourisme. Au niveau des rhums: les classiques sont meilleurs qu’à Saint Aubin selon Alexandre. Il adore également les liqueurs (surtout celle à la vanille).

Finalement, on a mangé au restaurant de la rhumerie de Saint Aubin qui était une très belle découverte. Les plats mettent à l’honneur le rhum et la vanille, les deux spécialités du domaine. On vous recommande vivement le poisson à la vanille.

Quelques adresses où manger à Saint Aubin et alentour:
Le Saint Aubin Restaurant: Une carte axée sur les spécialités du domaine: le rhum et la vanille. Tous les plats goûtés étaient très bons. (Poisson à la vanille, cerf braisé au rhum épicé, papaye au rhum caramélisé)

Champs de thé de Bois-Chéri

Bois-Chéri et Rhumerie de Saint Aubin

 

Randonnée à Piton Canot – Ebony Forest (Jour 2)

Pour cette seconde journée, on est parti en randonné avec mes voisins à Ebony Forest pour gravir Piton Canot et profiter d’une vue en hauteur sur l’océan Indien et le Morne. Ebony Forest fait parti du domaine de Chamarel (où il y a la terre aux 7 couleurs).

Ebony Forest est une forêt préservée par les mauriciens et qui a pour but de montrer l’île avant qu’elle ne soit habitée. Si vous êtes chanceux, vous verrez plusieurs sortes d’oiseaux et de lézards. On est redescendu en fin de journée, ce qui a fait qu’on a eu la chance de croiser plein d’oiseaux rares.

La randonnée de Piton Canot est séparée en deux étapes. L’étape 1 jusqu’à la plateforme panoramique, puis la seconde étape jusqu’à la pointe. La randonnée est simple, puis se corse sur la dernière partie qui est plutôt raide. Il faut monter à l’aide d’une corde. Elle reste tout de même très accessible. Vous n’avez pas besoin de guide pour cette randonnée.

Infos pratiques:
L’entrée à Ebony Forest coûte: Rs 325 / pp

Piton Canot

 

Arrivé au Beachcomber à Trou aux biches (Jour 3)

Après quelques jours où on a séjourné chez ma famille, on a décidé de passer du temps seul. On est retourné au Beachcomber à Trou aux biches pour la seconde fois. Les chambres sont très bien, la piscine centrale est magnifique et quasi toutes les activités nautiques sont inclues. Par contre, on doit vous avouer avoir été un peu déçu par la restauration. On a voulu manger au restaurant et malgré avoir réservé une table à 21:00, on a seulement été reçu à 21:30 alors que la cuisine fermait à 22:00. En plus, il y a avait des cafards… Enfin bref, l’angoisse.

Si vous devez choisir un hôtel à l’île Maurice, je vous conseille d’en choisir un qui vous plait, peu importe le lieu. L’île est si petite que vous pouvez facilement la traverser et aller du nord au sud en 2h.

En fin de journée, on a regardé le match Suisse / Cameroun pour la Coupe du Monde, puis on a profité de la piscine. Le soir, on est allé manger au restaurant Souvenir. 

Quelques adresses où manger à Trou aux biches:
Restaurant Souvenir: Cuisine mauricienne et beaucoup de plats à base de poissons / fruits de mer. C’est la deuxième fois qu’on y mange et on n’a pas été déçu.
Restaurant L’ananas: Ce restaurant était une magnifique découverte. Le service était très bien, chaque plat à sa spécialité (par exemple la vinaigrette au tamarin pour la salade) et le rapport qualité/prix est exceptionnel.

Coucher se soleil au Beachcomber de Trou aux Biches

 

Ascension du Morne & rhumerie de Chamarel (Jour 4)

Ascension du Morne

Après une journée de repos, on s’est attaqué à l’ascension du Morne. Le Morne est la montagne emblématique de l’île Maurice. Elle se situe au sud de l’île. Soit dit en passant, la plage du Morne est très belle. Ma cousine m’avait expliqué qu’à l’époque où il y avait l’esclavage, les esclaves s’étaient réfugiés en haut du Morne. Lorsqu’il y a eu l’abolition de l’esclavage et que les policiers sont venus leur annoncer la nouvelle, ils ont pris peur et se sont suicidés du haut de la montagne. Mythe ou réalité, cela restera un mystère.

Pour en revenir à la randonnée, je tiens à préciser qu’elle est beaucoup plus difficile que Piton Canot qui selon moi, était très facile. L’ascension est séparée en deux. La première partie vous amènes à une plateforme panoramique, puis la seconde partie vous amène au sommet… mais pour cela, il faut faire de l’escalade !On est clairement plus sur une via ferrata qu’une randonnée.

Pour arriver au sommet, il faut avoir une bonne forme physique afin de pouvoir faire 30 minutes d’escalade sans sécurité. Vous pouvez également faire le choix de prendre un guide. N’oubliez pas de prendre à manger et à boire. Il n’y a pas d’ombre ce qui rend la montée encore plus rude.

Rhumerie de Chamarel
Après l’effort vient le réconfort. À une vingtaine de minutes se trouve la rhumerie de Chamarel. Un magnifique domaine conçu pour faire découvrir la fabrique du rhum. Alexandre apprécie beaucoup leur rhum ainsi que leur liqueur à la vanille. La visite est plutôt rapide, puis vient une dégustation. Les classiques sont inclus dans la visite et les rhums vieillis sont en supplément.

Infos pratiques:
La visite de la rhumerie a coûté 20 CHF pour deux personnes. (Je n’ai plus le prix mauricien, désolé)

Au sommet du Morne

Rhumerie de Chamarel

Escalade au Morne et liqueur de Chamarel

 

Randonnée à Gris Gris, piscine naturelle & cascade (Jour 5)

Dernière journée de randonnée et pour bien faire, un de mes amis nous a emmener à un de ses endroits préférés. Nous sommes descendus à nouveau au sud, à Gris Gris pour marcher en direction de la Roche qui pleure, puis de la piscine naturelle de Terracine. Vous verrez plusieurs petits poissons sauteurs trop mignon sur les roches si vous y prêtez attention.

Finalement, il nous a fait visiter un endroit secret qu’il m’a demandé de ne pas partager sur les réseaux sociaux.

À savoir, depuis la plage de Gris Gris, il existe une grotte cachée que vous pouvez visiter si la marée est basse. Ne prenez pas de risque si la marée est haute.

Infos pratiques:
Vous pouvez manger au Food Truc de Gris Gris. La nourriture était très bonne.

La Roche qui pleure et piscine naturelle de Gris Gris

Gris Gris

 

Profiter de la plage de Trou aux biches (Jour 6)

Pour notre dernier jour à l’hôtel, on a profité de la plage. Paddle, piscine et chiller au bord de la plage de Trou aux biches.

Retour à Port-Louis en fin de journée pour passer la soirée au restaurant en famille.

Trou aux biches Beachcomber à l'île Maurice

 

Port-Louis (Jour 7)

Journée tranquille à Port-Louis pour visiter le marché, acheter des épices et goûter quelques spécialités avant de rentrer en Suisse. Au marché, vous trouverez des épices, fruits, légumes, sauces, bonbons (fruits séchés, cristallisés) et de la street food. Voici quelques spécialités qu’on aime beaucoup avec Alexandre et que vous pourrez trouver sur place:

  • L’ananas avec du sel, piment et tamarin
  • Les samoussas
  • Les rotis mauricien (les crêpes que vous trouvez partout)
  • L’Alouda (une sorte de milk shake)
  • Les gâteaux piment (des bouchées au piment, visuellement, ça ressemble à des falafels)
  • Les poutous (un dessert à base de farine de riz et noix de coco cuit à la vapeur)
  • Gulab Jamun (un beignet mariné dans un sirop)

On a également goûté une glace au piment et tamarin chez Zorbetteria Artigianale. Vous pouvez également aller faire un tour à Caudan (plus touristique que le marché). Il y a un spot pas mal pour manger les boulettes de poisson dans la zone restaurant.

Durant la journée, on a fait un tour à la Citadelle de Port-Louis afin d’avoir la vue sur la ville.

Spécialités mauriciennes

 

Grand Bassin (Jour 8)

Un indispensable si vous venez à l’île Maurice: le lac sacré de Grand Bassin. Si vous le pouvez, visitez l’endroit de préférence avec un local pour qu’ils vous expliquent la mythologie hindoue.

La visite se fait en trois parties. La première partie est le tour du lac avec les différents lieux de culte et la seconde partie le haut de la colline. Derrière le lac, vous avez un accès pour monter en haut de la colline et avoir une vue sur les environs. Attention, il y a des singes tout le long de la « forêt » et ils peuvent se montrer agressif. On a réussi à se faire courser par des singes haha. Finalement, la dernière partie est la zone parking où vous avez deux immenses statues. Je vous conseille également de vous arrêter à la zone nourriture (la tente vers l’entrée) pour prendre quelques rotis, ils sont excellents!

On y va à chaque fois que l’on va à l’île Maurice avec Alexandre. La première année, on l’a visité avec un de mes amis qui nous a expliqué l’histoire de chaque Dieu / déesse et cette fois, on y est allé avec une de mes tantes. Elle nous a montré le rituel pour la prière. Si vous y allez, n’oubliez pas que c’est un lieu de culte et qu’il ne faut pas déranger les gens. Je me suis permise de prendre des photos, car il s’agit de ma tante et ma mère, mais ne prenez pas les gens en photo pendant qu’ils prient s’il-vous-plait ! C’est un moment important pour eux et ce n’est pas très poli de les déranger.

Le soir, on a repris notre avion pour retourner en Suisse.

Lac sacré de Grand Bassin

Les singes de Grand Bassin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Copyright © Horeo 2023 • Tous droits réservés.